Flash Infos :

  • 20ème AG de l’Acame à Abidjan: Le gouvernement encourage l’inst
  • Appel à communications pour les sessions publiques de la 20e AG de l
  • Coopération inter-centrales : L’ONPPC et la CAMEG mutualisent leur
  • FPI 2019: L’ACAME en séance de travail à Marrakech
  • L’ACAME participe au deuxième forum sur la Santé en Afrique
  • La première session du cours international sur les dispositifs médi
  • Madia d’or» : Dr Annette Seck Ndiaye (PNA), Deuxiéme meilleur man
  • Mission d’audit institutionnel et organisationnel de l’ONPPC–Ni
  • Renforcement des capacités sur les dispositifs médicaux : L’ACAME
  • Santé : «Avec la gratuité des anticancéreux, un nouveau pas est f
  • “Le FPI, un rendez-vous pharmaceutique à ne pas rater !” Intervie
  • (Assurance de la qualité) Produits pauvres dans des boîtes brillante
  • 11 centrales d’achat membres de l’ACAME renforcent leur système d
  • 11ème édition des APALP : Impact Malaria maintient la dynamique dans
  • 1er cours sur les Dispositifs médicaux à Ouagadougou au CHU Blaise C
  • 1ère Session de formation : Assurance Qualité (PRSAQ)
  • 1ère session du cours international sur les Dispositifs Médicaux : C
  • 20ème Assemblée Générale de l’ACAME- Les suggestions de la Minis
  • 23,3 tonnes de produits toxiques et drogues prohibés saisis et détru
  • 2ème Session de formation des Responsables Assurance Qualité et Resp
  • 2ème session de formation en Assurance Qualité (Dakar du 02 au 13 ma
  • 3e session de formation en Assurance qualité pour 10 centrales d’ac
  • 8ème COPIL-PRSAQ Déc 2016
  • ACAME : le Centre de formation et d’expertise bientôt opérationnel
  • ACAME: Atelier de validation technique du plan stratégique 2017-2021
  • ACAME: Recrutement de consultants pour l’évaluation intermédiaire
  • ACAME: Renforcement des performances de 14 centrales d’achats membre
  • Accès aux médicaments, vaccins et produits de santé : une approche
  • AG de l’ACAME : La Secrétaire permanente échange avec le Ministre
  • Alerte Produit Médical N° 3/2017 Avastin (bévacizumab) et Sutent (m
  • Alerte Produit Médical N° 4/2016 Quinine Sulfate falsifiée circulan
  • Alerte Produit Médical N°2/2017
  • Alerte Produit Médical N°6/2019 (Version française) : Hydrochloroth
  • Alerte: Pénicilline V falsifiée circulant au Cameroun
  • Algérie
  • Appel à candidature pour recrutement d’un consultant pour la mise e
  • Appel à communication de la 21ème Assemblée générale de l’ACAME
  • Appel à communication du 19ème Forum pharmaceutique international (F
  • APPEL A COMMUNICATIONS: XIXeme Assemblée Générale de l’ACAME
  • Assemblée générale TUNIS
  • Assemblée Mondial de la Santé 2014
  • Atelier d’adoption des indicateurs de performance des Centrales d’
  • Atelier d’élaboration de plan stratégique 2017-2021
  • Atelier de coordination technique du projet PERF-APPRO
  • Atelier de coordination technique du projet PERF-APPRO tenu les 25 et
  • Atelier de lancement d’une procédure d’achat groupé d’une list
  • Atelier de préparation de la documentation qualité relative au proce
  • Atelier de validation initiale des documents relatifs à la procédure
  • ATELIER SUR LE RENFORCEMENT STRATÉGIQUE DES CHAINES D’APPROVISIONNE
  • Audience de l’ACAME à la Présidence du Faso
  • Audiences dans le cadre de la demande d’Accord de siège de l’ACAM
  • Audit Qualité de 10 Centrales membres de l’ACAME
  • Avis d’appel d’offres de préqualification de la SALAMA – Madaga
  • Avis d’attribution provisoire – Appel d’offres N”01/2018/CAMEC
  • BENIN
  • Bientôt la XXe Assemblée générale de l’ACAME à Abidjan
  • Bourses de formations sur la chaine d’approvisionnement disponibles
  • BURKINA FASO
  • BURUNDI
  • Calcul des coûts des prestations logistiques
  • CAME BENIN: JOURNEE PORTES OUVERTES – 2 juin 2017
  • CAMEG BURKINA: Un Protocole d’accord transactionnel met fin à la cr
  • CAMEROUN
  • CAMME 2 CAMME-DJIBOUTI: Dossier d’Appel d’Offres International ouv
  • Centrales membres
  • Cérémonie d’inauguration du nouveau siège de la SALAMA- Madagasca
  • Cérémonie d’ouverture officielle du 20ème Forum pharmaceutique in
  • Cérémonie de clôture de la 20ème édition du Forum pharmaceutique
  • Communication 3: "Réforme de la PSP-CI en ASBL"
  • Communication 9: Développement d’un l’outil de calcul des coûts
  • Communication Jour 1: Rôle d’une centrale nationale d’achats dans
  • Communication Jour 2: Quel statut pour des Centrales nationales d’ac
  • COMORES
  • CONFERENCE DES MINISTRES DE LA SANTE DES PAYS MEMBRES DE LA CEMAC
  • CONGO
  • CONGO : Création de la CAMEPS en remplacement de la COMEG
  • Conseils sur le port du masque dans le cadre de la COVID-19 (publié l
  • Constitution d’un nouveau vivier d’Experts Techniques en Assurance
  • Construction des nouveaux dépôts de la PCG, une des priorités du Mi
  • Coronavirus : Les ministères de la Santé et de la Recherche scientif
  • Coronavirus: l'Afrique face à la pandémie le mardi 2 juin
  • CÔTE D'IVOIRE
  • Cote d’Ivoire / Secteur de la pharmacie: Abidjan accueille les trava
  • Côte d’Ivoire: 40 tonnes de faux médicaments saisis à Abidjan
  • Cours international certifiant sur les dispositifs médicaux : La seco
  • Cours international sur les Dispositifs Médicaux : Connaissances prat
  • COVID-19 : L’OMS s’enthousiasme pour la dexaméthasone
  • COVID-19 : La Pharmacie nationale d’Approvisionnement de plein pied
  • COVID-19: Interview du Pr Ange Désiré YAPI, Président de l'ACAME
  • COVID-19: L’Organisation Patronale des Comores (OPACO) équipe l’O
  • COVID-19: La Pharmacie Centrale de Guinée se lance dans la production
  • COVID-19: Observation des mesures barrières à la CAMEG-Togo
  • COVID-19: Remise des masques de protection à la Pharmacie Centrale de
  • Déclaration inter-agence sur la promotion de la production locale de
  • Deuxième session de formation des Responsables Assurance Qualité et
  • Dispositifs médicaux : C’en est fini de l’apprentissage sur le ta
  • DJIBOUTI
  • Dr Anne Maryse K’Haboré : Nouvelle Secrétaire permanente de l’AC
  • Dr Annette SECK, Directrice de la PNA-Sénégal nominée pour le prix
  • Dr Moussa Konaté à la 20ème assemblée générale de l’ACAME
  • Dr YABRE Zakariya évalue les coûts logistiques liés à la gestion p
  • Elsie BALIMA / Chargée de Communication ACAME
  • Evaluation et renouvellement de la relation stratégique entre l’ACA
  • Faire face au stress durant la flambée de maladie à coronavirus COVI
  • Falsification de céfixime : produits circulant en République Démocr
  • Faux médicaments : Le Burkina Faso signe la convention Médicrime
  • Fin de stage de Dr Adama TINTO, Pharmacien stagiaire à l’ACAME
  • Finalisation de l’étude de modélisation des couts des prestations
  • Formation des responsables Assurance qualité et responsables des fonc
  • Forum pharmaceutique international - Abidjan 2021
  • Forum Pharmaceutique international – Alger – 2017
  • FPI 2019 à Marrakech : Recommandations des différentes sessions
  • FPI 2019: Premier jour de séance de travail des Directeurs généraux
  • French Warehouse Operations Management Course Open for Registration 4
  • GABON
  • GUINEE
  • Guinée Bissau
  • image2 - Atelier de coordination technique du projet PERF-APPRO
  • Incendie à la PCG : le ministre Abdourahmane Diallo rassuré par les
  • Jean Chrysostome KADEBA, Secrétaire Permanent, ACAME, CAMEG Burkina F
  • L ’ACAME au lancement du Projet « RESOLOG » de BIOFORCE
  • L’ACAME à la FESPAO 2018
  • L’ACAME à la journée portes ouvertes des 25 ans de la CAMEG
  • L’ACAME au lancement du 19e Forum pharmaceutique international (FPI)
  • L’ACAME en ordre de bataille pour des Centrales d’achats performan
  • L’ACAME en plaidoyer auprès des bénéficiaires du projet PERFAPPRO
  • L’ACAME et Expertise France en audience avec le premier ministre du
  • L’ACAME évalue son outil de calcul des coûts logistiques
  • L’ACAME participe à la 71e Assemblée mondiale de la Santé (AMS)
  • L’ACAME présente à la cérémonie de clôture de la deuxième sess
  • L’ACAME présente au Forum pharmaceutique international 2018 (FPI)
  • L’ACAME soutient la CAMEG dans sa collecte de sang
  • L’au revoir de L’ACAME à Dr CROZIER
  • l’OCC et la FEDECAME s’accordent pour combattre l’importation de
  • L’OFFICE PHARMACEUTIQUE NATIONAL A ÉTÉ DÉTRUIT DANS LA NUIT DU 26
  • La 21ème Assemblée générale de l’ACAME en Algérie
  • LA CAMEG-Togo à l'heure du COVID-19
  • La CENAME (une des centrales d’achats membres de l’ACAME) reçoit
  • La nouvelle PSP Côte d’ivoire échange avec les établissements san
  • La nouvelle PSP Côte d’ivoire récompense les établissements sanit
  • La participation active de l’ACAME au 20ème Forum pharmaceutique in
  • La PCH élue membre de l’ACAME
  • La signature de la convention de délégation de financement du centre
  • La visite des nouveaux locaux de l’ACAME: Une aile du nouveau bâtim
  • La XIXème Assemblée Générale de l’ACAME se tiendra du 01-03 mars
  • La XXe Assemblée générale de l’ACAME en cours à Abidjan
  • Lancement de la 19ème Assemblée Générale de l’ACAME
  • Le Fonds Mondial renouvelle sa confiance à la CAMEG.
  • LE PROJET PERF-APPRO AMELIORE LE NIVEAU DE PERFORMANCE DES CENTRALES M
  • Les Directeurs généraux des centrales d’achats membres de l’ACAM
  • Les participants de l’atelier sur les indicateurs de performance des
  • Les Responsables Assurance Qualité et Responsables des fonctions Stoc
  • Les services de la Pharmacie Centrale de Guinée de nouveau fonctionne
  • LOGIVAC: Les inscriptions pour la formation en Logistique de Vaccinati
  • Lutte contre la COVID-19 : La CAMEG au cœur de la riposte aux côtés
  • MADAGASCAR
  • MALI
  • Mali : Pyramide sanitaire : La PPM a assuré la disponibilité des mé
  • MAURITANIE
  • Médicaments : « Le sujet des achats groupés est hautement stratégi
  • Médicaments essentiels: l’Acame renforce les performances de ses me
  • MEXCI 2017 à Abidjan : L’ACAME était au rendez-vous
  • Mission d’études PNA-Sénégal au Burkina Faso
  • Mission d’Expertise France au siège de l’ACAME au Burkina Faso
  • Mission en CENTRAFRIQUE
  • Moez Lidinallah Mokadem nommé Pdg de la Pharmacie centrale de Tunisie
  • NIGER
  • NPSP-CI : Un incendie s’est déclaré dans la nuit de mardi
  • OMS Genève : Séminaire sur les politiques pharmaceutiques
  • Ouverture prochaine du premier centre de documentation pharmaceutique
  • Partage d’expérience entre la PNA du Sénégal et la CAMEG du Burki
  • Participation de l’ACAME aux 25 ans de la CAMEG du Burkina Faso
  • PASSATION DE SERVICE À LA CAMEG : DR CHARLEMAGNE GNOULA PREND SES QUA
  • Photos de l’atelier sur les indicateurs de performance des centrales
  • Photos de l’audience de l’ACAME à la Présidence du Faso
  • Photos de l’audience de l’ACAME avec madame le Ministre délégué
  • Photos de la mission préparatoire de la 21ème AG de l’ACAME à Alg
  • Photos de la participation de l’ACAME à l’AMS 2018
  • Photos: Atelier de préparation de la documentation qualité relative
  • Plaquette de la 22ème Assemblée générale de l’ACAME
  • PNA INFO
  • PNA-Sénégal: YEKSI NAA remporte le grand prix du van en afrique du s
  • Point de Presse du comité d’organisation de la 19ème AG de l’ACA
  • Pose de la 1ère pierre de l’agence régionale Nouvelle PSP Côte d
  • Pr YAPI, Président de l’ACAME, fait Officier de l’Ordre du Mérit
  • Première session de formation des responsables Assurance qualité (RA
  • Présentation du CFEA au Ministre de l’Enseignement Supérieur, de l
  • Présidence de l’ACAME, Dr Moussa Konaté passe le témoin au Direct
  • Processus de mise en place d’une procédure d’achat groupé dans l
  • Projet de Renforcement des Systèmes d’Assurance Qualité de 10 Cent
  • Projet PERF-APPRO : L’ACAME en séance de travail à Abidjan
  • PRSAO
  • Quelques images de l’Assemblée générale extraordinaire de l’ACA
  • RAPPORT D’ACTIVICTES 2015
  • Rapport de l’Atelier sur l’accès aux médicaments prioritaires po
  • RAPPORT DE LA REUNION CONSTITUTIVE DU COMITE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE
  • Réalisation de la mission d’audit qualité de la CAMEBU-Burundi
  • Réalisation des missions d’audit qualité de OCOPHARMA-Comores et d
  • Réalisation des missions d’audit qualité de six (06) centrales d
  • Recommandations générales du Forum pharmaceutique international FPI
  • REMISE DE 4 CAMIONS PAR LE FONDS MONDIAL A LA CAME-BENIN
  • REMISE DE 4 CHAMBRES FROIDES PAR L’UNICEF A LA CAME
  • Renforcement de la chaîne d’approvisionnement en Cote d’Ivoire
  • Renforcement des capacités de dépistage du COVID-19 : Le directeur g
  • RENFORCEMENT DES CAPACITÉS DU PERSONNEL DE LA PHARMACIE CENTRALE DE G
  • Renforcement des systèmes d’assurance qualité
  • Renforcement du système d’Assurance Qualité des centrales d’acha
  • Renforcement du système d’assurance qualité des centrales d’acha
  • Renforcement du Système D’Assurance Qualité des Centrales D’Acha
  • Report de la 21ème Assemblée générale de l’ACAME
  • REPUBLIQUE CENTRAFRICAINE
  • REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO
  • Réunion de partage sur les projets financés par initiative 5% au Bur
  • Réunion de présentation du plan stratégique 2017-2021 de l’ACAME
  • Réunion de présentation et d’appropriation du Plan Stratégique de
  • Réunion préparatoire du cours international sur les dispositifs méd
  • Revue de presse
  • salama Mission d’une délégation de l’ACAME à Madagascar pour pa
  • SALAMA: Vers son futur local – Pose de la première pierre
  • Santé au Burkina: 21 pharmaciens appelés à «oser risquer» pour le
  • Santé en Afrique : Vers une garantie de la qualité des médicaments
  • Santé en Afrique : Vers une garantie de la qualité des médicaments
  • Santé publique : la Cameps envisage de couvrir 80% des besoins nation
  • Séance de travail de Pr Ange Désiré Yapi, Président de l’ACAME a
  • Secrétariat permanent de l’ACAME : Fin de mission pour Dr Charlemag
  • Séminaire de formation du 28 janvier au 08 février 2008 à Ouidah BE
  • Séminaire OMS sur les Politiques Pharmaceutiques pour francophones
  • SENEGAL
  • Signature de l’accord de siège entre l’ACAME et les autorités du
  • Signature de la « Déclaration de Genève sur l’accès aux médicam
  • Signature officielle de l’accord de siège entre le gouvernement du
  • STAND ACAME 20ème FPI FPI 2019: L’ACAME au rendez-vous
  • TCHAD
  • Termes de références: Recrutement de Consultant Pharmacien National
  • TOGO
  • TUNISIE
  • Une délégation de la nouvelle pharmacie de santé publique de Côte
  • Une équipe du Secrétariat permanent à Alger pour l’organisation d
  • Une nouvelle usine de produits pharmaceutiques inaugurée en Côte d
  • Une vue du stand de l’ACAME lors du 20ème Forum pharmaceutique inte
  • Vidéo PNA Sénégal Fagaru ci Mbas mi
  • Visite de la nouvelle pharmacie de santé publique par l’Ambassadric
  • Visite du Conseil d’Administration de la CAMEG à la Nouvelle PSP de
  • Visite du Président de l’ACAME au siège de l’Association
  • Visite du Président de l’ACAME, Pr Ange Désiré YAPI, au siège de
  • VOEUX 2017
  • WHO Africa Health Forum 2019 : plaidoyer pour plus de PPP dans la sant
  • XXe AG de l’ACAME à Abidjan
  • XXe Assemblée générale de l’ACAME: toute l’équipe du Secrétar
  • XXème Assemblée Générale de l’ ACAME
  • YEKSI NAA remporte le grand prix du van en Afrique du Sud
LANGUE | fr-FR

𝗟𝗘 𝗣𝗔𝗥𝗧𝗘𝗡𝗔𝗜𝗥𝗘 𝗔𝗥𝗖 𝗘𝗡 𝗩𝗜𝗦𝗜𝗧𝗘 𝗔 𝗟𝗔 𝗖𝗔𝗠𝗘𝗚 !

ACAME-CAMEG
En visite de travail au Burkina Faso, le Directeur général de 𝗔𝗳𝗿𝗶𝗰𝗮𝗻 𝗥𝗲𝘀𝗼𝘂𝗿𝗰𝗲 𝗖𝗲𝗻𝘁𝗿𝗲 (𝗔𝗥𝗖), Monsieur 𝗙𝗮𝘂𝘀𝘁𝗶𝗻 𝗠𝗨𝗞𝗘𝗡𝗔 a été reçu ce jeudi 14 juillet par la Directrice générale de la Centrale d’achat des médicaments essentiels génériques et des consommables médicaux (CAMEG) et Secrétaire permanente de l’Association africaine des centrales d’achats de médicaments essentiels (ACAME), Dr Anne-Maryse K’habore. Partenaire stratégique, ARC est fortement engagé auprès de la Centrale à travers sa mission d’assistance technique et sa participation à l’amélioration de la chaine d’approvisionnement au Burkina Faso.

Accompagné du Directeur régional pour l’Afrique de l’ouest, M. 𝗜𝗯𝗻𝗼𝘂 𝗞𝗵𝗮𝗱𝗶𝗺 𝗗𝗜𝗔𝗪 et du Facilitateur national pour le Burkina Faso, Dr 𝗗𝗮𝗺𝗶𝗲𝗻 𝗞𝗢𝗨𝗦𝗦𝗢𝗨𝗕𝗘, la délégation a pu revisiter l’ensemble des projets communs avec un focus sur l’appui apporté par ARC et ses partenaires pour les études d’ingéniorat devant faciliter à l’élaboration du dossier technique de reconstruction des magasins sinistrés de la CAMEG. C’est donc un partenaire impliqué dans la mission de la Nationale des médicaments essentiels génériques afin de maintenir haut, et d’améliorer le niveau de maturité de la chaine d’approvisionnement mise en œuvre.

Engagé auprès de l’ACAME, ARC est partie prenante du projet du Centre de formation et d’expertise de l’ACAME (CFEA), pour lequel il participe au comité pédagogique et au comité de pilotage tout en mobilisant des acteurs et partenaires de choix afin que ce centre d’excellence de la chaine d’approvisionnement améliore davantage les compétences des acteurs des 22 pays membres et au-delà. Des missions d’assistance technique au bénéfice de l’ACAME et des Centrales nationales d’achats (CNA) sont en cours de finalisation et permettront dans les prochains mois aux populations des différents pays de bénéficier des produits de qualité, disponibles et accessibles jusqu’au dernier kilomètre.

Source : https://www.facebook.com/1916284031826846/posts/pfbid02WrQmYDEF9qHnf3FPCqy1B5tCXNqmykjsky8q4K9ffD9xvrT8e39x8ERWYzd4FRGWl/?sfnsn=mo

11e édition du Prix burkinabè de la qualité : La CAMEG décroche le prix d’excellence dans la catégorie « Grandes entreprises »

CAMEG-BF
La cérémonie de remise des trophées de la 11e édition du Prix burkinabè de la qualité (PBQ), qui consacre la clôture des 32es Journées nationales de la qualité (JNQ), s’est tenue le vendredi 29 juillet 2022, à Ouagadougou. Ces activités portées par l’ABNORM et l’ABMAQ avaient pour co-parrains, les directeurs généraux de la SOFITEX et de la CARFO. La palme d’or est revenue à la Centrale d’achat des médicaments essentiels génériques et des consommables médicaux (CAMEG), qui a décroché le prix d’excellence.

Le déficit de qualité des produits et des services constitue l’un des freins majeurs à la compétitivité des entreprises et à la sécurité du consommateur au Burkina Faso. De ce fait, l’information et la sensibilisation à l’endroit des acteurs économiques sur la qualité sont les actions nécessaires à mettre en œuvre pour y remédier. Ainsi, le Prix burkinabè de la qualité (PBQ) et les Journées nationales de la qualité (JNQ), en tant qu’activités de promotion de la qualité, organisées respectivement depuis 2004 et 1990, sont-ils destinés à faire connaître et utiliser des instruments techniques permettant d’améliorer la qualité des produits et des services. Pour l’édition 2022, 17 entreprises ont pris part au PBQ. Sur la base de critères objectifs, le jury a décerné neuf prix par catégorie et par niveau, des prix spéciaux, des attestations de reconnaissance ainsi que des prix d’encouragement.

De toute évidence, parmi les lauréates, il fallait inscrire la Centrale d’achat des médicaments essentiels génériques et des consommables médicaux (CAMEG) dirigée par Dr Anne-Maryse K’haboré. En effet, après sa certification ISO en 2021 et son audit de surveillance validée en juillet 2022, la CAMEG a reçu la plus haute distinction du prix d’excellence dans la catégorie « Grandes entreprises». C’est la cheffe de service système de management de la qualité, Kougorpoa Fatou Amandine, qui a reçu le prix des mains du Premier ministre Albert Ouédraogo. « C’est un plaisir pour nous de recevoir cette distinction qui consacre l’engagement de tout le personnel de la CAMEG à satisfaire les besoins et les attentes des populations à travers ses missions », a-t-elle déclaré. Pour elle, ce prix est une invite à poursuivre cette dynamique.

La CAMEG, cette association à but non-lucratif créée par décret le 21 mai 1992, a pour mission d’approvisionner en produits de santé de qualité, sûrs et efficaces à un coût social, les établissements sanitaires publics et privés, les organisations communautaires ainsi que les ONG. La crise connue il y a quelques temps de cela est définitivement derrière elle, et la CAMEG a retrouvé ses lettres de noblesse sous le leadership de sa directrice générale Dr Anne-Maryse K’haboré. Cette distinction est l’illustration qu’une nouvelle ère, basée sur l’excellence, s’est ouverte à la CAMEG.

Source : https://lefaso.net/spip.php?article115100

Disponibilité des médicaments: la nouvelle PSP CI rassure les établissements sanitaires publics

Nouvelle PSP-CI
Dr ZOULOU Koré, Directeur Général par intérim de la Nouvelle PSP CI et une forte délégation de la centrale d’achat de médicaments de Côte d’Ivoire, ont rencontré le mercredi 20 juillet 2022, à Bouaké, des représentants des établissements sanitaires publics de la zone commerciale couverte par l’Agence Régionale de Bouaké. Cette rencontre qui marque la reprise des tournées de la Direction Générale dans les zones commerciales a pour but d’échanger avec les établissements sanitaires sur des préoccupations communes, liées à la qualité de service notamment la disponibilité des médicaments. En effet, les rencontres client initiées depuis 2016 par la centrale d’achat de médicaments ont été suspendues en 2019 du fait de la crise sanitaire mondiale. Elles s’inscrivent dans la dynamique de renforcement de la relation client avec les établissements sanitaires publics et parapublics.

« 𝑁𝑜𝑡𝑟𝑒 𝑜𝑟𝑖𝑒𝑛𝑡𝑎𝑡𝑖𝑜𝑛 𝑠𝑡𝑟𝑎𝑡𝑒́𝑔𝑖𝑞𝑢𝑒 𝑝𝑟𝑒𝑚𝑖𝑒̀𝑟𝑒 𝑒𝑠𝑡 𝑑𝑒 𝑚𝑒𝑡𝑡𝑟𝑒 𝑙𝑎 𝑠𝑎𝑡𝑖𝑠𝑓𝑎𝑐𝑡𝑖𝑜𝑛 𝑑𝑒𝑠 𝑐𝑙𝑖𝑒𝑛𝑡𝑠 𝑒𝑡 𝑑𝑒𝑠 𝑎𝑢𝑡𝑟𝑒𝑠 𝑝𝑎𝑟𝑡𝑖𝑒𝑠 𝑝𝑟𝑒𝑛𝑎𝑛𝑡𝑒𝑠 𝑖𝑛𝑡𝑒́𝑟𝑒𝑠𝑠𝑒́𝑒𝑠 𝑎𝑢 𝑐œ𝑢𝑟 𝑑𝑒𝑠 𝑝𝑟𝑖𝑜𝑟𝑖𝑡𝑒́𝑠 𝑑𝑒 𝑙𝑎 𝑁𝑜𝑢𝑣𝑒𝑙𝑙𝑒 𝑃𝑆𝑃 𝐶𝐼. 𝑁𝑜𝑢𝑠 𝑠𝑜𝑚𝑚𝑒𝑠 𝑣𝑒𝑛𝑢𝑠 𝑎̀ 𝐵𝑜𝑢𝑎𝑘𝑒́ 𝑝𝑜𝑢𝑟 𝑟𝑒𝑛𝑐𝑜𝑛𝑡𝑟𝑒𝑟 𝑛𝑜𝑠 𝑐𝑙𝑖𝑒𝑛𝑡𝑠, 𝑝𝑜𝑢𝑟 𝑙𝑒𝑠 𝑒́𝑐𝑜𝑢𝑡𝑒𝑟, 𝑐𝑎𝑝𝑡𝑒𝑟 𝑙𝑒𝑢𝑟𝑠 𝑏𝑒𝑠𝑜𝑖𝑛𝑠 𝑒𝑡 𝑙𝑒𝑢𝑟𝑠 𝑝𝑟𝑒́𝑜𝑐𝑐𝑢𝑝𝑎𝑡𝑖𝑜𝑛𝑠, 𝑙𝑒𝑢𝑟 𝑝𝑟𝑒́𝑠𝑒𝑛𝑡𝑒𝑟 𝑙𝑒𝑠 𝑐𝑜𝑛𝑡𝑟𝑎𝑖𝑛𝑡𝑒𝑠 𝑎𝑐𝑡𝑢𝑒𝑙𝑙𝑒𝑠 𝑑𝑎𝑛𝑠 𝑙𝑒 𝑐𝑖𝑟𝑐𝑢𝑖𝑡 𝑑’𝑎𝑝𝑝𝑟𝑜𝑣𝑖𝑠𝑖𝑜𝑛𝑛𝑒𝑚𝑒𝑛𝑡 𝑒𝑡 𝑑𝑒 𝑑𝑖𝑠𝑡𝑟𝑖𝑏𝑢𝑡𝑖𝑜𝑛 𝑑𝑒𝑠 𝑚𝑒́𝑑𝑖𝑐𝑎𝑚𝑒𝑛𝑡𝑠 𝑒𝑡 𝑐𝑜𝑛𝑣𝑒𝑛𝑖𝑟 𝑎𝑣𝑒𝑐 𝑒𝑢𝑥 𝑑𝑒𝑠 𝑠𝑜𝑙𝑢𝑡𝑖𝑜𝑛𝑠 𝑝𝑒́𝑟𝑒𝑛𝑛𝑒𝑠 𝑒𝑡 𝑑𝑒𝑠 𝑑𝑖𝑠𝑝𝑜𝑠𝑖𝑡𝑖𝑜𝑛𝑠 𝑒𝑓𝑓𝑖𝑐𝑎𝑐𝑒𝑠 𝑝𝑜𝑢𝑟 𝑙𝑎 𝑐𝑜𝑛𝑡𝑖𝑛𝑢𝑖𝑡𝑒́ 𝑑𝑒𝑠 𝑎𝑝𝑝𝑟𝑜𝑣𝑖𝑠𝑖𝑜𝑛𝑛𝑒𝑚𝑒𝑛𝑡𝑠. 𝐿𝑒 𝑏𝑢𝑡 𝑝𝑜𝑢𝑟 𝑛𝑜𝑢𝑠 𝑒𝑠𝑡 𝑑𝑒 𝑐𝑜𝑛𝑠𝑡𝑟𝑢𝑖𝑟𝑒 𝑢𝑛𝑒 𝑐𝑜𝑙𝑙𝑎𝑏𝑜𝑟𝑎𝑡𝑖𝑜𝑛 𝑠𝑜𝑙𝑖𝑑𝑒 𝑑𝑎𝑛𝑠 𝑙𝑎 𝑟𝑒́𝑎𝑙𝑖𝑠𝑎𝑡𝑖𝑜𝑛 𝑑’𝑢𝑛 𝑠𝑦𝑠𝑡𝑒̀𝑚𝑒 𝑑’𝑎𝑝𝑝𝑟𝑜𝑣𝑖𝑠𝑖𝑜𝑛𝑛𝑒𝑚𝑒𝑛𝑡 𝑟𝑒́𝑠𝑖𝑙𝑖𝑒𝑛𝑡 𝑒𝑡 𝑑𝑒 𝑞𝑢𝑎𝑙𝑖𝑡𝑒́. »

Les clients venus de Bouaké, Daloa, Man et Korhogo ont, à l’unanimité, salué la reprise de ces rencontres et ont fait part de leurs difficultés majeures, à savoir la baisse de satisfaction de leurs commandes des médicaments et l’insuffisance des kits d’accouchement. A ces préoccupations, le Directeur Général de la Nouvelle PSP CI tout en reconnaissant la baisse de performance de la Nouvelle PSP CI due en partie à la crise institutionnelle qu’elle traverse depuis un (1), a tenu à rassurer les participants à la rencontre que la Nouvelle PSP CI est restée engagé, grâce au leadership de Monsieur le Ministre de la Santé, de l’Hygiène Publique et de la CMU, à assurer sa mission de service public au bénéfice des populations. Ainsi malgré un contexte mondial marqué par l’augmentation du coût du dollar américain, des frais de transport, des limites sur les matières premières, les prix des médicaments dans le secteur public n’ont pas subi d’augmentation. Des efforts sont faits pour assurer la continuité de l’approvisionnement et maintenir la qualité de service aux parties prenantes que sont les établissements sanitaires publics, mais également les programmes de santé et les partenaires techniques et financiers.

Le Directeur général a ainsi promis que « 𝒍𝒂 𝒅𝒊𝒔𝒑𝒐𝒏𝒊𝒃𝒊𝒍𝒊𝒕𝒆́ 𝒅𝒆𝒔 𝒎𝒆́𝒅𝒊𝒄𝒂𝒎𝒆𝒏𝒕𝒔 𝒔’𝒂𝒎𝒆́𝒍𝒊𝒐𝒓𝒆𝒓𝒂 𝒅𝒂𝒏𝒔 𝒍𝒆𝒔 𝒔𝒆𝒎𝒂𝒊𝒏𝒆𝒔 𝒂̀ 𝒗𝒆𝒏𝒊𝒓 𝒅𝒆 𝒇𝒂𝒄̧𝒐𝒏 𝒈𝒓𝒂𝒅𝒖𝒆𝒍𝒍𝒆 𝒑𝒐𝒖𝒓 𝒂𝒕𝒕𝒆𝒊𝒏𝒅𝒓𝒆 𝒖𝒏 𝒕𝒂𝒖𝒙 𝒅𝒆 𝒅𝒊𝒔𝒑𝒐𝒏𝒊𝒃𝒊𝒍𝒊𝒕𝒆́ 𝒅𝒆 95% 𝒅’𝒊𝒄𝒊 𝒍𝒂 𝒇𝒊𝒏 𝒅𝒆 𝒍’𝒂𝒏𝒏𝒆́𝒆 ». Dr ZOULOU a toutefois tenu à rappeler aux responsables des établissements sanitaires que l’un des défis les plus importants à affronter pour améliorer la disponibilité des médicaments est en premier lieu les règlements financiers par les clients à un niveau adéquat et dans les délais. Concernant les kits d’accouchement, il a annoncé que des facteurs d’amélioration tels que l’alignement des modalités d’exécution de budgets avec les nécessités d’approvisionnement en médicaments, l’alignement des budgets des kits d’accouchement ont été soumis au gouvernement qui a rassuré du traitement diligent des questions financières. Dr ZOULOU a exhorté les responsables des établissements sanitaires à assurer un système la traçabilité sur l’utilisation des kits d’accouchement. Pour finir, Dr ZOULOU a partagé avec les clients les perspectives notamment la mise en place de l’outil de gestion de la relation client (CRM) pour améliorer la communication et l’interaction avec les clients, la signature du protocole avec les Industries Pharmaceutiques Locales qui demande à la centrale d’achat d’acquérir au moins 30% de médicaments auprès des IPL afin de réduire les délais de livraison. Docteur TOUA BI, Conseiller technique, représentant le Directeur Général de la Santé, s’est félicité de la qualité des échanges entre la Nouvelle PSP CI et ses clients. Il a promis que les préoccupations soulevées seront transmises au Ministre de la Santé, de l’Hygiène Publique et de la Couverture Maladie Universelle.

Source : https://www.linkedin.com/pulse/disponibilite-des-medicaments-la-nouvelle-psp-ci-rassure-/

Gabon : l’OPN intègre la gestion des pharmacies hospitalières pour 3 ans

OPN-Gabon
Dès cette année, conformément à la réforme engagée en 2021, l’Office pharmaceutique national (OPN) assurera la gestion des pharmacies aux côtés des Centres hospitaliers universitaires de Libreville, Owendo et de la Fondation Jeanne Ebori. Prévus pour une durée de 3 ans, les contrats de cogestion ont été signés le mercredi 13 juillet 2022 au ministère de la Santé. Lancée en 2021 dans le but d’améliorer l’accès des populations aux médicaments, la réforme de l’Office pharmaceutique national poursuit sa matérialisation. Le 13 juillet, la structure qui compte désormais à son capital le Fonds gabonais d’investissement stratégique (FGIS) a signé avec le CHU de Libreville, d’Owendo et celui de la Fondation Jeanne Ebori (Mère-Enfant) des contrats de cogestion de leurs différentes pharmacies. La cérémonie officielle a été présidée par Justine Libimbi épouse Mihindou, ministre déléguée à la Santé, en présence du directeur général de la CNAMGS et celui du FGIS.

«Ce contrat, explique le ministère de la Santé, définit les modalités de gestion des pharmacies hospitalières en vue d’assurer une disponibilité permanente des médicaments et autres produits de santé (MAPS) au sein des Centres hospitaliers universitaires désignés comme site pilote de cette activité d’envergure.» Conformément à l’engagement du FGIS d’injecter 5 milliards de FCFA durant les 5 prochaines années, les contrats signés ont quant à eux une durée déterminée de 3 ans à compter de leur date de signature. Ceux-ci portent notamment sur l’approvisionnement de ces différentes pharmacies hospitalières en médicaments et en produits de soin. L’OPN se chargera également de leur distribution, tout comme il assurera l’organisation fonctionnelle des pharmacies ainsi que la dispensation des produits et des autres actes pharmaceutiques aux patients de ces structures hospitalières publiques.

Source : https://www.gabonreview.com/gabon-lopn-integre-la-gestion-des-pharmacies-hospitalieres-pour-3-ans/

Les médicaments "made in Congo" à l'épreuve de la qualité

Congo Kinshasa
Des médicaments fabriqués au Congo peuvent-ils remplacer les molécules importées? Le gouvernement de Kinshasa assure que oui et veut promouvoir cette industrie en RDC en obligeant hôpitaux, pharmacies et ONG à acheter localement certains produits, ce qui inquiète des professionnels de la santé. "Ce n'est pas facile de faire du business au Congo", constate Joss Ilunga Dijimba, 52 ans, qui se bat pour faire tourner son entreprise pharmaceutique, Pharmagros, installée dans la banlieue de la capitale de la République démocratique du Congo. La société, qui emploie environ 40 personnes, a survécu tant bien que mal aux pillages massifs des années 90, dit-il. Mais il y a aussi les impôts, les taxes douanières, la difficulté d'embaucher du personnel qualifié... "L'idée de promouvoir l’industrie locale, c'est une bonne chose", se félicite donc l'entrepreneur, diplômé de l'Université du Texas, en assurant que plusieurs sociétés congolaises, dont la sienne, sont d'un très bon niveau. Dans les locaux climatisés de Pharmagros, derrière des murs surmontés de barbelés, des hommes portant charlottes et blouses blanches s'activent à la production de médicaments génériques, dont du paracétamol, qui seront livrés dans tout le pays.

Une mise en œuvre poussive
Près des trois quarts des quelque 90 millions d'habitants de RDC vivent sous le seuil de pauvreté et, malgré un très fort potentiel minier, hydraulique et agricole, la plupart des produits consommés dans le pays sont importés- y compris les médicaments. Le gouvernement congolais a défini 35 médicaments, dont le paracétamol, que les infrastructures de santé devront se procurer localement. Ces médicaments peuvent être fabriqués et achetés en RDC, affirme Donatien Kabamb Kabey, directeur des pharmacies au ministère de la Santé. Le gouvernement veut stimuler la production locale sans pour autant interdire les importations, dit-il. Mais l’obligation de se fournir localement, édictée en fin d'année dernière, reste pour l'instant soumise à un moratoire face aux oppositions et aux difficultés de mise en œuvre. Depuis l'annonce des nouvelles mesures gouvernementales, 15 entreprises pharmaceutiques sont en cours de création et s'ajouteront aux 24 déjà existantes en RDC, assure Donatien Kabamb Kabey.

"À vos risques et périls"
Des experts sont cependant convaincus qu'à cause de règlements laxistes, les médicaments fabriqués au Congo risquent d'être peu sûrs. "Quand vous vous tournez vers le secteur privé au Congo, c'est à vos risques et périls", met en garde Ed Vreeke, qui dirige Quamed, société de contrôle qualité de médicaments basée en Belgique. "Ils savent pertinemment que la qualité de ce qu'ils produisent n'est pas bonne", assène-il. Selon l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), les médicaments de mauvaise qualité ou contrefaits tuent des centaines de milliers de personnes chaque année. Interrogés devant une pharmacie de la Gombe, quartier le plus riche de Kinshasa, des clients se montrent partagés. "Je n'ai pas de préjugés", déclare Joëlle, juriste de 29 ans, qui n'a pas regardé d'où proviennent les médicaments qu'elle vient d'acheter. "Il y a quand même une différence de qualité", estime de son côté Olivier, 52 ans, fonctionnaire. Mais, ajoute-t-il, si la qualité est la même, "pas de problème".

Médicaments contaminés
Ed Vreeke reconnaît que les standards se sont "énormément" améliorés ces dernières années et, ajoute-t-il, le gouvernement congolais met en place un laboratoire national de contrôle qualité. Mais il estime tout de même que le pays n'a pas les ressources pour mener les contrôles nécessaires, y compris sur la composition chimique des médicaments. Le climat chaud et humide de la RDC pose aussi des problèmes de stockage. En 2021, une étude sur des collyres vendus à Kinshasa, par exemple, a montré que trois produits testés sur sept n'étaient pas aux normes et le seul échantillon fabriqué au Congo était contaminé. Selon des sources humanitaires, ces assurances n'ont pas convaincu de grandes ONG, comme Médecins sans Frontières (MSF) et Médecins du monde (MDM), qui ont demandé des dérogations à ces nouvelles règles d'achat local. MSF n'a pas souhaité commenter. MDM a confirmé avoir demandé une dérogation en raison d'inquiétudes sur la qualité et sur la capacité à satisfaire la demande. "Il faut avoir des critères élevés de qualité pour tout le monde, mais la réalité du pays, c’est que parfois, c’est impossible", commente sous couvert d'anonymat une source humanitaire.

Source : https://information.tv5monde.com/info/les-medicaments-made-congo-l-epreuve-de-la-qualite-463029

Contact

Association Africaine des Centrales d’Achats de Médicaments Essentiels (ACAME)

Nous trouver

ZAD, Siège CAMEG, Ouagadougou - Burkina Faso

Nous joindre

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
+226 25 37 91 75

Médias Sociaux

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez nos dernières actualités par mail

Newsletter

Suivez-nous sur nos réseaux sociaux et soyez au courant de nos actualités